Mais pourquoi aujourd’hui en arrivons nous à parler du Burn-out de la Maison?

 

La terminologie au sujet de la charge mentale que la BD d’Emma a mise en avant a déclenché un élan incroyable, une prise de conscience tant auprès des femmes que dans les couples. Or cela existe depuis bons nombres d’années mais cela n’avait pas été énoncé sous cette angle.

Il en va de même pour le Burn-out de la Maison, il s’agit en réalité d’une façon de nommer un phénomène qui est bien plus courant que l’on ne pense. Notre société et le besoin de surconsommation y sont pour beaucoup mais pas seulement.

Le Burn-out de la Maison tout comme la charge mentale sont des processus lents et insidieux complètement en liens l’un avec l’autre. 

Le sujet est d’autant plus sérieux si on le considère comme étant à la base de diverses pathologies dont, entre autre, le stress, les états anxieux et dépressifs, des tensions au sein du couple, des ruptures avec la sphère sociale, un manque de confiance en soi et un épuisement massif,…

Cette spirale infernale est tout autant dévastatrice que le Burn-out parental et professionnel. 

C’est bien souvent un effet en chaine et comme les deux autres, il est essentiel de le détecter car il a comme conséquence de les renforcer. 

 

Vivement chez Moi vous assure de pouvoir reprendre votre vie et votre maison en mains!